• Agnès Boy

Rencontre : la créatrice Gaëlle Constantini

Mis à jour : 12 nov. 2020


Il y a quelques mois, j’ai eu le plaisir de rencontrer la sémillante créatrice Gaëlle Constantini. Entourée de sa jeune équipe et de sa sœur, cette dynamique entrepreneure présentait sa nouvelle collection de prêt-à-porter pour l’été 2020 au salon Impact (emplacement green du Who's Next).  

Basée sur l’upcycling de tissus d’ameublement (principalement), la marque propose un univers féminin sans artifices, chic et pérenne. Ici, le processus de création est inversé. « En premier lieu, on cherche à réduire au maximum les déchets en utilisant des matières usagées, et à partir de ce que l’on trouve, on crée une collection en petite série ». Une façon de « porter le passé jusqu‘au présent pour embellir le futur » comme le dit joliment Gaëlle.

Les déchets de production de maisons de décoration intérieure sont donc l’une des sources d’approvisionnements de la marque. Le linge d’hôtellerie mis au rebut (draps, rideaux, housses de couette...) est également de la partie et, de manière plus confidentielle, les trouvailles chinées par Gaëlle dans les friperies, et autres brocantes. Une façon de réaliser des pièces uniques lorsque la clientèle souhaite un autre coloris que celui proposé, par exemple. 

Le concept de la taille unique parie également sur un souci d'éco-production. Moins de déchets et moins de stocks pour la marque*, durabilité dans nos penderies grâce à la flexibilité de la coupe large ou taille élastiquée (portée ou non avec une ceinture).

Pour fabriquer ces collections, Gaëlle Constantini confie sa production à différents ateliers de réinsertion en France. Une belle façon éthique de transmettre son savoir-faire en matière de couture et de privilégier la production locale.

D’ailleurs, si le cœur vous en dit, il est possible de suivre un cours de couture « masterclass upcycling » ** au sein de l’atelier parisien de la marque : à vos ciseaux !


Pour cette saison ( jupe ci-dessus), les pièces fortes ont été réalisées à partir de surplus de stock de la Maison Heytens (créateur belge de style d’intérieur).


*deux collections permanentes étoffées de 4/5 pièces fortes par saison

**en partenariat avec la plateforme Airbnb et de grandes enseignes de mode telles que Diesel, H&M, Adidas, Vestiaire Collective, Fashion Revolution ainsi que la Mairie de Paris.


Gaëlle Constantini en quelques dates :


- 1979 : naissance de Gaëlle Constantini

- 2008 : formation de styliste-modéliste

- 2011 : prix des jeunes créateurs au salon Who’s Next et création de la marque éponyme

- 2017 : lancement de la première collection « upcyclée » en petite série, grâce à une opération de crowdfunding

- 2020 : une douzaine de points de vente dans le monde






www.gaelleconstantini.com @gaelleconstantini

Posts récents

Voir tout

©2020 par gingeralouest. Créé avec Wix.com